Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Histoire’ Category

Sa rentrée littéraire lui donne l’occasion de revenir sur la scène politique

Alors que son deuxième livre sur l’épopée napoléonienne vient d’être publié : Le Soleil noir de la puissance (édité aux Éditions Perrin) ; Dominique de Villepin a effectué une rentrée politique très médiatisée. Celui qui est englué dans l’ « affaire Clearstream » semble se donner de l’air dans un espace politique qui apparaît vacant : celui de l’opposition. En effet, il mène au pas de charge, telle la Grande Armée, son réquisitoire contre le Président, Nicolas Sarkozy.

Dominique de Villepin
Dominique de Villepin, un livre pour revenir sur scène

Entraîné par sa verve habituelle, et une touche d’humour sarcastique, l’ancien Premier ministre effectue un retour tonitruant sur le devant de la scène politique. Ses multiples interventions médiatiques face à sa double actualité – judiciaire et littéraire – feraient presque oublier pourquoi il est de nouveau en grâce auprès des médias. Même s’il se garde bien de dévoiler ses projets et ses ambitions, son retour symbolise le début d’une forme d’opposition au gouvernement et à la présidence Sarkozy. Il est notoire de relativiser le phénomène, Dominique de Villepin peut contester la politique actuelle, il demeure membre de la majorité.

Mais, au-delà des auditions qui attendent l’ancien Premier ministre, son retour offre à la vie politique française une nouvelle vitalité où l’omniprésence de Nicolas Sarkozy commençait à étouffer sérieusement. Les circonstances actuelles plaident également en sa faveur, la gauche ne cesse de s’entre-déchirer et le MoDem de François Bayrou paraît vivre une longue traversée du désert. La prochaine échéance électorale (mars 2008 avec les élections municipales) déterminera le poids des acteurs dans les années à venir…

Personne ne peut prédire du sort qu’est réservé à Dominique de Villepin, nul ne sait si celui-ci à un quelconque projet politique par la suite. Il n’est pas un politicien de carrière, son grand passé dans le monde diplomatique pourrait l’inciter à y revenir. C’est l’une des grandes interrogations de la vie politique française, le jugement définitif de l’ « affaire Clearstream » détient de nombreuses clés sur son avenir.

Laissant de côté cet avenir encore certain, l’ouvrage paru est le deuxième tome sur la période napoléonienne. Le Soleil noir de la puissance, fait suite à l’excellent premier tome, Les Cent-Jours ou l’esprit de sacrifice. Si le premier ouvrage fait l’éloge de la puissance et de l’élan qui est incarné dans la personnalité de Napoléon, suite à son exil forcé sur l’île d’Elbe. La dernière œuvre publiée renferme intrinsèquement la tragédie personnelle qui est tapie dans l’ombre de Bonaparte.

Avec sa fougue habituelle pour décrire la situation géopolitique de cette période de l’histoire de France, Dominique de Villepin attire l’attention du lecteur sur une période démarrant de 1796, où le général Bonaparte commence à établir une solide réputation dans la hiérarchie militaire à Paris. Cette période ouvre l’ascension du petit général qui va devenir Empereur et dominer une grande partie de l’Europe. L’ouvrage se termine en 1807 avec la signature du Traité de Tilsit, sur le Niémen, entre Napoléon et le Tsar de toutes les Russies, Alexandre Ier. Cet événement marque l’apogée du règne de Napoléon et annonce sa fin tragique.

Même si une comparaison avec le présent semble facile, le parallèle n’est pas innocent. Dominique de Villepin couvre une période qui atteste le génie militaire de Napoléon, mais qui révèle, à l’ombre de ce tableau fastueux, les prémices d’une chute annoncée. Le talent littéraire de l’ancien Premier ministre est incontestable dans sa vision personnelle de décrire les situations historiques et géopolitiques. Ce goût pour l’histoire, la grande Histoire, apporte une vision plus ouverte de la discipline. Le Soleil noir de la puissance n’offre aucune nouveauté sur le plan historique, mais souligne le caractère passionnel entourant, encore et toujours, cette page de l’Histoire de France.

F.V.

Read Full Post »

Le Dessous des cartes présente une histoire condensée du 3e Millénaire

Résumer en 10 minutes un millénaire d’histoire, qui plus est du millénaire à venir, le 3e, c’était en l’An 2000, Jean-Christophe Victor dans son émission géopolitique d’arte, Le Dessous des cartes, livrait de manière ludique mais en s’appuyant sur un très sérieux et confidentiel rapport de l’ONU, Prospective studies of the year 3000, une « synthèse de divers hypothèses scientifiques » sur le développement géopolitique et culturel de la planète au cours des 1000 prochaines années.

Outre le plaisir du fan de science-fiction (les futurs habitants de Mars sont des êtres numérotés au front protubérant), il est intéressant de revoir aujourd’hui ce programme car son hypothèse d’évolution se base tout d’abord sur le changement climatique : montée des eaux, réfugiés climatiques par millions, zones tempérées au-delà des cercles polaires, etc. On ne parlait pas beaucoup d’écologie à l’époque de diffusion de l’émission, en l’An 2000, et l’éventualité de tels phénomènes aurait laissé indifférent, provoqué quelques sourires tout au plus.

A l’heure qu’il est, le débat écologique a envahi la sphère publique et politique, un Ministre d’état en charge de l’environnement est même en passe d’être nommé, et l’éventualité de catastrophes écologiques ne fait plus rire. Au contraire, le changement climatique interroge, inquiète et alarme l’opinion et il est bon de pouvoir connaître les risques que nous encourons et que nous faisons encourir à nos enfants en les impliquant de la sorte dans une hypothèse d’évolution globale et à long terme de la planète.

R.C.

Read Full Post »

« Newer Posts