Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2012

La région du Caucase est-elle devenue un autre front dans la guerre entre Téhéran et Tel-Aviv ? Oui, à en croire l’évolution diplomatique récente de Bakou.

« Si le cœur ne contemple pas, l’œil ne verra pas »

Proverbe caucasien

Une ambiance délétère règne ces derniers jours à Bakou, où les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Iran se sont significativement dégradées. En effet, en l’espace de quelques semaines, la région a assisté à un renversement d’alliance. Alors que la pression internationale s’accentue sur l’Iran, Israël s’inquiète des contre-feux iraniens à son égard. La multiplication des alertes et des attaques à l’encontre des ressortissants israéliens laissent présager une montée de violence entre les deux pays. Dans ce contexte diplomatique orageux, l’Azerbaïdjan se retrouve au cœur de la bataille entre la main tendue israélienne et les accusations mutuelles entre Bakou et Téhéran.

(suite…)

Read Full Post »

Alors que la justice égyptienne s’est saisie du dossier des ONG étrangères, les Frères musulmans pourraient remettre en cause les accords de Camp David de 1978.

Les fissures entre les États-Unis et l’Égypte se sont récemment multipliées. La transition politique au Caire se joue sur plusieurs tableaux, en premier lieu, cette relation privilégiée qui pose ses fondements avec les accords de Camp David, signés le 17 septembre 1978. L’année suivante, le traité de paix israélo-égyptien a conclu ce long processus secret qui rythme le cœur proche-oriental depuis plus de trente ans.

(suite…)

Read Full Post »

Le sommet tripartite entre les présidents iranien, pakistanais et afghan offre une nouvelle dynamique régionale. L’émergence d’une nouvelle alliance ?

C’est un drôle de sommet qui a débuté, à Islamabad, entre trois présidents affaiblis sur leur scène intérieure respective. Un affaiblissement qui ne remet pas en cause la nouvelle dynamique régionale qui semble s’inscrire dans les intérêts mutuels irano-pakistanais. Alors que le sentiment anti-étasunien n’a jamais été aussi grand au Pakistan, l’Iran doit faire face à une intense pression diplomatique de la part de l’Occident. Les deux puissances régionales pourraient trouver un terrain d’entente commun.

(suite…)

Read Full Post »

Le Parlement grec a donc adopté dans la nuit de dimanche à lundi un nouveau train de mesures afin de débloquer l’aide de 130 milliards d’euros. Le pays s’enfonce dans la crise.

Après d’intenses débats, de nombreuses vicissitudes, la classe politique grecque a donné son blanc seing aux nouvelles mesures d’austérité. Alors que les parlementaires débattaient, Athènes était en feu face à l’importante manifestation des Grecs réunissant plus de 100 000 personnes.

(suite…)

Read Full Post »

Plus d’un mois après le retrait officiel de l’armée étasunienne, le pays semble irrémédiablement s’éloigner du giron occidental…

Les supporters de Moqtada al-Sadr poursuivent leur mobilisation pour un nouvel Irak

L’Irak a recouvré sa pleine indépendance, mais des inquiétudes apparaissent sur l’avenir du pays. Ces inquiétudes s’illustrent par plusieurs évolutions simultanées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Irak. La gestion du pouvoir politique par le Premier ministre Nouri al-Maliki suscite des craintes d’une dérive autoritaire alors que les sunnites ont peur d’une domination sans partage du bloc chiite. Sur le plan géopolitique, l’influence iranienne semble prendre le pas sur celle de l’ancien occupant étasunien ; même si les monarchies du Golfe entendent répliquer.

(suite…)

Read Full Post »

Objet de dispute entre l’Argentine et le Royaume-Uni, ces îles sont au cœur des tensions entre les deux pays. Trente ans plus tôt, ils s’étaient livrés une guerre.

Si l’attention des chancelleries occidentales se porte sur la situation explosive au Moyen-Orient, au loin dans l’Atlantique Sud, deux pays semblent rejoués le scénario d’une confrontation. Une confrontation qui a déjà été livrée en 1982 suite à l’attaque surprise des forces militaires argentines.

(suite…)

Read Full Post »

Suite à la mutinerie des policiers, Mohammed Nasheed a immédiatement démissionné de la présidence du pays. Quel avenir pour ce petit archipel ?

Arrivé au pouvoir en novembre 2008, Mohammed Nasheed n’a pas résisté aux protestations qui se sont succédé ces dernières semaines. Tout démarre par l’arrestation à la mi-janvier du président de la Cour criminelle, Abdulla Mohammed. Ce dernier est accusé par le président sortant de corruption en favorisant des figures de l’opposition. Mais le président démissionnaire a du affronter l’opposition de la Cour suprême et du procureur général. Le vice-président, aujourd’hui président intérimaire, Mohammed Waheed Hassan, s’était également prononcé contre cette arrestation.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »